Hommage aux challengers

Trente-huit nations ont été détentrices à au moins une occasion du Bâton au cours des 501 rencontres de la compétition et 57 ont tenté de le conquérir. Allons découvrir qui elles sont…

Les Diables à l'Euro: 1984, reconstruire pour le futur
La Belgique, challenger le plus efficace de l’histoire du Bâton

Au cours des 501 rencontres de la compétition, le tenant a conservé son bien à 372 occasions (74%). Les challengers n’ont donc réussi à conquérir le Bâton que 129 fois (26%). Commençons par nous intéresser à ceux qui n’ont jamais pu remporter leurs rencontres les opposant au possesseur.

Il y en a 19. Il s’agit de petites nations qui pour l’ensemble n’ont disputé que très peu de matches. 14 d’entre elles ont disputé 5 rencontres ou moins (Une pour l’Azerbaïdjan, la Géorgie et Gibraltar, deux pour l’Arménie, les Iles Féroé et la Moldavie, quatre pour Andorre, la Géorgie, la Lettonie, le Liechtenstein, la Lituanie et l’Ukraine, cinq pour l’Estonie et l’Irlande du Nord). Viennent ensuite l’Albanie (6 rencontres), Chypre (8), la RDA (10), Malte (12) et l’Islande (13).

Parmi ces équipes, seule l’Ukraine semble au-dessus du lot et pourrait pu faire un beau prétendant au Bâton. Lors des quatre occasions qui lui ont été offertes de s’en emparer, les Ukrainiens ont été opposés à la France (0-0 à Saint-Denis en 1999), à la Russie (1-1 à Moscou en 1999) puis à l’Italie à deux reprises (0-0 à Lausanne et 0-3 à Hambourg, les deux fois en 2006). La RDA, avec pourtant 10 possibilités, aurait fait aussi un détenteur crédible. Mais la nation est-allemande n’a jamais réussi à venir à bout de l’URSS (2 défaites et 1 nul en 1960, 1969 et 1983), de la Hongrie (défaite en 1961), des Pays-Bas (trois revers en 1974, 1978 et 1986), de la Tchécoslovaquie (deux scores de parité en 1975 et 1976) et de la France (défaite en 1984). Il faut dire que ces adversaires n’étaient pour l’ensemble pas des clients faciles. L’URSS était une des meilleures nations du monde dans les années 1960, les Pays-Bas ont été deux fois vice-champions du monde dans les années 1970 et champions d’Europe en 1988 et la Tchécoslovaquie et la France ont été champions d’Europe juste avant ou après leurs confrontations avec la RDA.

Les meilleurs challengers

Si on s’intéresse maintenant aux challengers victorieux, c’est la Belgique qui a le pourcentage de conquête le plus élevé. Avec 5 victoires sur 8 possibles (63% de réussite), les Belges devancent la Suède (6 conquêtes sur 10 possibles, 60%) et les Pays-Bas (11 succès sur 21 possibilités, 52%). Arrivent ensuite sept pays avec un taux de 50 % : la Serbie et la Slovaquie avec une victoire en deux rencontres, la Slovénie (2 sur 4), la république Tchèque (3 sur 6), l’Irlande et la Russie (4 sur 8) et la RFA (5 sur 10). Si on se limite aux nations devenues championnes du monde ou du d’Europe, la France (9 sur 19, 47%) devance l’Espagne (5 sur 11, 45%), l’Allemagne (5 sur 13, 38%), l’Angleterre (3 sur 8, 38%), le Danemark (4 sur 7, 36%) et l’URSS (5 sur 9, 36%). Le Portugal (4 sur 16, 25%) et la Tchécoslovaquie (1 sur 6, 17%) ferment la marche.

Avec près de deux conquêtes sur trois, la Belgique est un sacré challenger. Après deux échec en 1973 face aux Pays-Bas (0-0), futurs vice-champions du monde, et en 1980 en finale de l’Euro contre à la RFA (1-2), les Belges vont remporter quatre victoires de rang dans la compétition. Il battent les Yougoslaves (2-0) au premier tour de l’Euro 1984, puis les Pays-Bas (1-0) en qualification pour la Coupe du monde 1986 au cours de laquelle ils viennent à bout de l’Espagne en quart de finale (1-1, puis 5 tirs au but à 4), et enfin le Danemark (3-0) en amical en 1989. Leur cinquième et dernière victoire a eu lieu au premier tour de la Coupe du monde 2018 face à l’Angleterre (1-0). Entre temps, les Belges avaient fait un score de parité contre leurs voisins néerlandais (1-1) en 2003 qui ne leur avaient pas permis de remporter le titre.

Diables Rouges : Les Matchs : Euro 1984 - Groupe A sur Auvio
Victoire belge face à la Yougoslavie le 13 juin 1984

Les Suédois ont joué leurs trois premières rencontres en tant que challengers face à l’URSS dans les années 1960. Les Soviétiques vivaient alors leur âge d’or (champions d’Europe en 1960, vice-champions en 1964 et 1972, quatrièmes de la Coupe du monde 1966), ce qui n’a pas empêché les Scandinaves de les destituer du Bâton à deux reprises (victoires 1-0 en 1963 et 1969, nul 2-2 en 1968). En 1974, lors du premier tour de la Coupe du monde, c’est face aux Pays-Bas (0-0), futurs vice-champions du monde que la Suède échoue dans sa quatrième tentative de conquête du Bâton. Les six autres rencontres se sont déroulées face à des adversaires moins prestigieux. Les Suédois ont échoué deux fois dans leur quête face aux Turcs (2-2 à Solna en 1995) et aux Autrichiens (0-1 à Stockholm en 1996) à domicile. Mais leurs victoires contre la Suisse (1986, 2-0), la Pologne (1989, 2-1), la Russie (1994, 3-1) et le Luxembourg (2017, 8-0) leur ont offert le trophée.

Les surprises

Parmi les challengers victorieux, on note la présence de quelques équipes que l’on attendait pas forcément. Si le Luxembourg (1 victoire en 4 matches, 25%) est le plus inattendu de tous, les succès de la Macédoine (1 victoire en 3 matches, 33%), de la Biélorussie (2 victoires en 10 matches, 20%) voire de la Norvège (1 victoire en 12 matches, 8%) et de la Finlande (1 victoire sur 13, 8%) peuvent interpeller.

A l’inverse, certaines nations plutôt solides ont des taux de réussite assez faible. C’est le cas par exemple de Yougoslavie (2 victoires en 11 matches, 18%) ou de l’Autriche (4 victoires en 23 matches, 17%)

Le classement des challengers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :