Bâton orange

L’équipe des Pays-Bas détient le Bâton de Netto depuis quatre rencontres et ne compte pas le lâcher de sitôt. Habituée à des séries de rencontres sans défaite, la sélection néerlandaise est une des grandes animatrices de notre trophée virtuel.

C’est le 30 avril 1961 que les Pays-Bas ont l’occasion de décrocher leur premier Bâton de Netto, lorsque la Hongrie se rend à Rotterdam pour une rencontre éliminatoire de la future Coupe du Monde au Chili. Mais les Magyars s’imposent 3-0. Le 29 avril 1964, quasiment trois ans après jour pour jour, le scénario se reproduit avec cette fois la Suède comme tenant qui se rend à Rotterdam et qui s’impose 1-0.

Le règne orange

Longtemps l’équipe des Pays-Bas n’a été qu’une sélection parmi d’autres. Le football néerlandais ne s’est réveillé qu’au début des années 1970 avec les victoires européennes du Feyenoord Rotterdam puis de l’Ajax d’Amsterdam, une série que l’on peut qualifier de règne, dont a très vite profité la sélection orange.

L’équipe des Pays-Bas, menée par le magnifique Johan Cruyff, devient une des meilleures sélections du monde. Elle dispute deux finales de Coupe du Monde consécutives, malheureusement toutes deux perdues. C’est durant cette période faste qu’elle s’empare du Bâton de Netto : Le 2 mai 1973, les Néerlandais l’arrachent à l’équipe d’Espagne, venue à Rotterdam en qualité de tenant.

Dès lors les Pays-Bas ne lâcheront plus ce Bâton qu’ils conserveront pendant onze rencontres consécutives. Pour le perdre… en finale de la Coupe du Monde 1974 face à l’Allemagne de l’Ouest.

Après avoir tenté de le chiper à la Tchécoslovaquie en demi-finale du Championnat d’Europe 1976, c’est finalement lors de la Coupe du Monde en Argentine que les Néerlandais récupèrent le Bâton, au terme d’un match fameux remporté 2-1 contre l’Italie à Buenos Aires et qui qualifiait son vainqueur pour la finale.

La bête noire allemande

Battue en finale par l’Argentine, l’équipe batave conserve le Bâton le temps de quatre rencontres et le perd quelques jours avant Noël, en 1978, au profit de l’Allemagne de l’Ouest. La Mannschaft s’impose d’ailleurs comme la bête noire de la sélection orange. Les deux équipes se retrouvent en juin 1980 à Naples dans le cadre du Championnat d’Europe italien, Bâton en jeu, mais ce sont les Allemands qui le conservent (3-2). Quatre mois plus tard, les tenants allemands passent à Eindhoven et arrachent un nul (1-1) qui leur permet de conserver le Bâton.

Il faut attendre 1985 pour voir les Pays-Bas reprendre le Bâton. Le 4 septembre à Heerenveen, ils s’imposent 1-0 face aux tenants bulgares et entament une nouvelle série de cinq matchs qui sera stoppée en mai 1986 par… l’Allemagne de l’Ouest.

Sur le toît de l’Europe

Les Pays-Bas retrouvent le Bâton en septembre 1988 en l’arrachant au Pays de Galles. Il faut dire que les choses ont changé. Les coéquipiers de Gullit et Van Basten sont champions d’Europe depuis trois mois, et parviennent même à conserver leur Bâton en octobre 1988 aux dépens des Allemands de l’Ouest.

S’il le perdent en novembre 1988, aux dépens de l’Italie, c’est pour mieux le récupérer deux ans plus tard, en novembre 1990, alignant après une victoire 2-0 contre la Grèce une nouvelle série de 8 rencontres sans défaite. Il le perdent finalement février 1992 suite à une défaite au Portugal.

Un Bâton mais peu de titres

Le Bâton de Netto ne se présentera plus à l’équipe batave jusqu’en l’an 2000 et le championnat d’Europe disputé en terre hollandaise. La magnifique équipe des Bergkamp, Kluivert et Davids est la grande favorite du tournoi, mais son parcours s’arrête en demi-finale face à l’Italie pour une histoire de penalties ratés de de malédiction aux tirs au but. Dommage car l’Italie était également tenante du Bâton.

C’est finalement le 27 mars 2002 que les Pays-Bas récupèrent le Bâton de Netto, en disposant de l’Espagne (1-0) à Rotterdam. Commence alors pour les Oranje une impressionnante série de 11 matchs sans défaites avant de s’incliner à Prague le 10 septembre 2003 face à la République Tchèque en éliminatoires de l’Euro 2004.

Le Bâton de Netto, les Pays-Bas l’aiment plus que tout. Lorsque la sélection orange s’en empare, elle le lâche rarement de sitôt. Cet attachement lui a même permit tout récemment de dépasser l’ancienne Allemagne de l’Ouest au nombre de match disputés le Bâton en bandoulière (47).

Cette régularité au palmarès de notre trophée démontre bien que les Pays-Bas sont une grande nation de foot, capable de remporter de très nombreux matchs… tout en présentant un palmarès plutôt famélique : un titre de champion d’Europe en 1988 et puis c’est tout. Que de larmes et de rendez-vous manqués par ailleurs. La sélection orange ne mériterait-elle pas, finalement, le titre de championne du monde des matches amicaux que l’on avait ironiquement attribué à la France au début des années 1980 ?

Génération van Dijk

A propos de la France, c’est contre les Bleus, redevenus champions du monde entre temps, que les Néerlandais ont récupéré le Bâton de Netto. Après une première tentative manquée au stade de France le 9 septembre 2018, les Néerlandais arrachent le trophée aux champions du monde le 16 novembre dans le cadre de la Ligue des Nations. Elle se le fait chiper par l’Allemagne quelques matches plus tard à Rotterdam en mars, mais le récupère en septembre au terme d’une magnifique victoire (4-2) à Hambourg.

Le syndrôme de la bête noire allemande semble donc aujourd’hui effacé. Les Pays-Bas commencent l’année 2020 en détenteurs du Bâton. Le 30 mars, le trophée virtuel devait être remis en jeu face à l’Espagne, cette même équipe contre qui elle s’en était emparée la première fois en 1973. Mais la crise du coronavirus a reporté la chose footballistique à plus tard, le monde restant confiné en attendant des jours meilleurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :