L’Estonie pour une première?

L’Estonie reçoit les Pays-Bas le 9 septembre à Tallinn dans le cadre des éliminatoires de l’Euro-2020. Et accessoirement aussi pour s’emparer du bâton de Netto.

L’Estonie fait partie des nations qui n’ont jamais conquis le Bâton de Netto. Le petit état balte a eu l’occasion de s’en emparer à 4 reprises sans succès. En 2007, les Estoniens sont défaits deux fois (0-1 à Tallinn, puis 0-2 à Zagreb) par la Croatie. Il leur faudra attendre 2016 et une rencontre face à la Grèce pour croiser à nouveau la route du Bâton, mais sans plus de réussite (défaite 2-0 à Tallinn). Fin 2018, les Allemands, détenteurs du trophée, ne se laissent pas déposséder de leur bien, infligeant à leurs visiteurs une cuisante défaite (8-0). Le match de lundi sera donc la 5e occasion pour cette nation de tenter de conquérir le Bâton.

L’histoire de l’équipe nationale estonienne se divise en deux parties. Tout d’abord entre 1920 et 1940. Au cours de ces deux décennies, les Sinisärgid (les maillots bleus, surnom de l’équipe) remportent la Coupe Baltique à trois reprises (1929, 1931 et 1938). Puis l’équipe voit à nouveau le jour en 1992, à la suite de la chute du bloc de l’est. En près de 30 ans, l’équipe n’est jamais parvenue à se qualifier pour une phase finale. En Ligue des Nations, ils viennent de se faire rétrograder en Ligue D, terminant dernier de leur poule derrière la Grèce, la Hongrie et la Finlande. Si la Coupe Baltique se joue à nouveau de manière plus ou moins régulière depuis 1991, les Estoniens n’ont jamais pu faire mieux que de terminer sur la seconde marche (1993, 1996 et 2018).

L’Estonie présente cependant une particularité surprenante. C’est en effet la seule des 54 nations affiliées à l’UEFA qui a rencontré les 53 autres membres. Autre fait intéressant, le milieu défensif Martin Reim (157 sélections et 14 buts entre 1992 et 2009) a été un temps le recordman européen des matches joués en équipe nationale, dépassant Lothar Matthaus et ses 150 sélections en 2008. Martin Reim est l’actuel sélectionneur de l’Estonie, et deviendrait en cas de succès face aux Pays-Bas, celui qui offirait à son pays son premier trophée, même s’il est virtuel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :